PARIS-AMAN-BANGKOK-KUALA LUMPUR

Bien qu'on soit jeunes, le poids des ans commence à se faire sentir et le premier voyage Paris-Kuala a été assez long et assez minable par Jordanian Airways que nous avions pourtant déjà pris et dont nous gardions un bon souvenir.

Dans la partie Paris-Aman on se serait cru dans un charter pour La Mecque, un petit Airbus 320 rempli de pélerins "occidentaux", les pires, fraîchement convertis avec un genre de "guide du routard" à la main donnant les instructions pour réussir le Hajj et la Omra, il va sans dire que les repas  et les boissons ont suivi, un vulgaire sandwich accompagné d'un peu d'eau, nous qui avons l'habitude de boire comme des trous, cela nous a laissés sur notre faim ... et notre soif.

La fatigue commençant à se faire sentir, l'attente a  été pariculièrement longue à Aman, seule distraction les pélerins en partance pour la Mecque, faisant leurs ablutions dans les toilettes transformées en véritable salle de douche, vétus de serviettes blanches comme si ils partaient en cure thermale !
La deuxième partie Aman-Kuala Lumpur s'est faite en Boeing plus confortable avec certes des pélerins revenant de La Mecque mais normaux et au look moins intégriste, la bouffe et l'accueil ressemblaient  enfin à quelque chose. 

Nous avons fait une escale technique à Bangkok histoire de nous rallonger le voyage et de prendre et laissser quelques passagers sans que nous puissions descendre de l'avion.

Nous sommes arrivés à la nuit à KUALA LUMPUR, la tête dans le cul, mais pas de problème nous connaissons et tout se passe bien : notre hôtel  habituel et notre première bonne bouffe pimentée arrosée d'une Tiger beer, bien méritée.

Nous pensions que 2 jours nous suffiraient pour nous récupérer du décalage et la chaleur ambiante, ce fut presque le cas si notre avion pour les Moluques n'avait pas été aux aurores, pensant bien faire nous avons fait notre bonne bouffe habituelle à KL et sommes allés dormir à l'aéroport, mauvaise idée car l'hébergement pour être rentabilisé est limité à 6 heures, donc arrivant à 22h il fallait dégager à 4 du mat, l'hôtel en plein aéroport est fonctionnel à la japonaise un placard à balais avec 2 lits superposés dans 3 mètres carré, clean mais trés bruyant en raison de l'arrivée incessante de nouveaux clients jusqu'à 2h du matin, résultat une nuit blanche expulsion à 4h pour ne partir qu'à 8 ! Un bon petit déjeuner nous a permis de patienter jusqu'à l'embarquement.

 KUALA-MAKASSAR par Air ASIA sans problème, la correspondance vers MANADO dans un avion où on s'est gelé nous a achevés, bon hébergement près de l'aéroport et le lendemain départ pour TERNATE à une heure normale, 3 nuits en ville, 2 nuits à l'extérieur et nous sommes partis par avion pour l'île de MOROTAI. 

Nous essayons de récupérer mais le climat et la crève chopée dans l'avion ne facilitent  pas les choses.

Nous allons nous poser à MOROTAI pour revenir par bus et bateau à TERNATE tranquillement , nous n'irons pas vers les Moluques Sud car nous ne sommes pas mûrs pour nous taper 6 à 8 h de bateau .... à condition d'en trouver un, en cette saison basse.

Sinon tout va bien, il fait "beau et chaud" avec des averses qui n'ont rien à envier aux épisodes cévenoles, l'électricité est souvent coupée pendant de longues heures, mais la connection internet   est relativement bonne pour un endroit aussi perdu.

À suivre .../...




Dernière mise à jour le 23/12/2017

leyrisba@club.fr